Sommaire

Présentation

La Banque ADN et Cellules propose aux équipes de recherche académiques et industrielle des prestations de traitements d’échantillons biologiques et de gestion de collections.

Qui sommes-nous

Depuis sa création en 1990, la Banque ADN & Cellules n’a eu de cesse de se développer afin de relever les défis posés par l’évolution du domaine du biobanking. Elle s’est ainsi constituée comme une référence parmi les nombreux Centres de Ressources Biologiques (CRBs) français, proposant un large panel de services orientés sur la gestion de collections pour des projets de recherche liés aux pathologies neurologiques et psychiatriques.

Le rôle de la banque en tant que partenaire et support de recherche est reconnu par son inclusion dans de nombreux articles scientifiques impliquant ces collections, en co-autorat ou remerciement (environ 150 publications sur la période 2010-2020). La banque est aussi labellisée « IBiSA-Infrastructures en Biologie Santé et Agronomie ». Elle est CRB partenaire de plusieurs initiatives pour les CRB (dont BBMRI-ERIC en Europe) et fait partie depuis 2006 du réseau national 3C-R.

Forte de toutes ces années d’expérience, la Banque a su prouver depuis 2009 l’exemplarité et l’adéquation de ses processus avec le référentiel NF S96-900 selon lequel elle est depuis certifiée (Certificat Afnor n° 2009/36009).

Missions

  •  La réception et la pseudonymisation des prélèvements par codage ;
  •  La transformation par différents traitements (extraction d’acides nucléiques, culture cellulaire, isolement de fluides) ;
  •  La conservation adaptée et sécurisée des échantillons produits et de leurs données associées ;
  •  La distribution des ressources biologiques dont la qualité est vérifiée ;

Au-delà de ses prestations techniques, la Banque apporte sur demande :

  •  Une expertise pour la mise en place des projets, ainsi que leur accompagnement tout au long de leur durée d’activité, au travers de prestations de conseil.

Tous les matériels biologiques gérés proviennent de patients atteints et de leurs apparentés, ainsi que de témoins, ayant signé un consentement libre et éclairé pour la recherche.

Les prestations proposées évoluent régulièrement en fonction des besoins des chercheurs et des technologies utilisées pour l’analyse des ressources biologiques :

  •  Fibroblastes et reprogrammation en cellules souches multipotentes (iPSc) pour modèle cellulaire des pathologies (2010) ;
  •  Isolement de fluides sanguins à court délai après prélèvement pour recherche de biomarqueurs (2019) ;
  • Préparation automatisée d’ARNs (2020)).

La banque a un volume annuel d’activités important : en moyenne 2500 nouveaux prélèvements reçus, 7000 préparations effectuées, 15 000 nouveaux aliquots tubes générés et 6000 distribués.

Ces collections regroupent les ressources biologiques issues de 62 000 sujets enregistrés, représentant environ 300 000 aliquots (échantillons et produits dérivés) stockés. Certaines font partie des plus importantes collections au niveau international, notamment pour des pathologies telles que la maladie de Parkinson, les démences fronto-temporales, l’autisme et certaines maladies rares comme les dégénérescences spinocérébelleuses (ataxie, paraplégies spastiques). Elles ont de fait débuté à la création de la banque il y a 30 ans et sont toujours actives aujourd’hui en entrée et/ou sortie d’échantillons, en conformité réglementaire.

L’ensemble de ces collections constituent donc un matériel unique et précieux pour étudier de nombreux aspects des pathologies, en rechercher les mécanismes et concevoir des approches thérapeutiques : les bases génétiques des pathologies familiales, en liaison avec le tableau clinique des patients, la recherche de biomarqueurs chez les sujets symptomatiques et pré-symptomatiques, l’analyse fonctionnelle dans des modèles cellulaires, etc. Ces collections sont constituées dans le cadre de projets impliquant de nombreuses équipes, souvent regroupées en réseaux de recherche clinique nationaux en majorité et internationaux. Par ce biais, environ 200 équipes utilisent directement ou indirectement les services de la banque dans les projets en cours. Les collections sont valorisées par leur distribution, soit dans le cadre des projets de recherche qui les ont constituées, soit par collaborations.

Respect des principes éthiques

La Banque est engagée dans une démarche éthique globale (respect de la dignité de la personne humaine, d’extra-patrimonialité et de gratuité des éléments et produits du corps humain, traitement impartial), tant pour les patients que pour le reste parties intéressées. Chacun des membres du personnel de la Banque est ainsi signataire d’une charte éthique élaborée par le comité d’éthique de l’ICM (COMETH) qui assure du respect de l’intégrité scientifique, des conditions de recherche sur les Ressources biologiques et de la gestion des conflits d’intérêts.

Respect du cadre légal et réglementaire

La banque suit les réglementations françaises applicables aux CRB, qui encadrent l’utilisation d’échantillons biologiques humains pour la recherche en biologie, médecine et santé. Par ailleurs, le traitement des données effectué à la Banque se plie au réglementations en vigueur, dont le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

Organisation

La banque est placée sous la responsabilité de :

  • Sa direction institutionnelle : ICM, Inserm, CNRS et UPMC.
  • Sa direction opérationnelle : Responsables scientifique, responsable médical, responsable de la coordination.

La direction institutionnelle et la direction opérationnelle assurent leur engagement dans la démarche qualité de la banque par la signature d’une lettre d’engagement indiquant la politique qualité de la banque et renouvelée lors de modifications importantes.

Les responsables scientifique et médical définissent les grands axes stratégiques et la politique annuelle de la banque, les conditions d’acceptation et de mise à disposition des ressources biologiques (RB), et sont garants du respect des dispositions réglementaires et légales. Ils donnent leur accord pour les demandes de cession des RB. Ils décident aussi des orientations de la politique qualité. Celles-ci sont révisées en revue de direction suite à la présentation du bilan annuel, et les objectifs, priorités et axes d’amélioration de l’année sont définis.

Responsable coordination : Assure la mise en œuvre avec l’équipe des décisions des responsables opérationnels, de la surveillance des objectifs à atteindre et de la gestion des moyens. Elle fait appliquer la politique qualité avec la responsable qualité.

Elle évalue les demandes de projets des utilisateurs, sous accord des responsables opérationnels, et prend la décision d’acceptation. Elle coordonne la mise en place et le déroulement des projets acceptés, en collaboration avec la responsable technique et le référent de projet dans l’équipe. Elle est chargée de la gestion logistique et administrative des projets.

Elle représente la direction auprès des parties intéressées.

Responsable technique : Gestion technique des prestations à réaliser sur les projets et de leur réalisation avec l’équipe des techniciens. Évaluation de la faisabilité technique des demandes de projets.

Responsable qualité : Application et amélioration du SMQ selon la norme NF S96-900. Elle s’assure que l’organisation de la banque et des activités répondent aux exigences du paysage normatif et réglementaire.

Responsable Prévention Hygiène et Sécurité (H&S) : Assure, suite à une formation officielle validée, la gestion des aspects hygiène et sécurité de la plateforme et la sensibilisation du personnel.

Pr Alexis BRICE

Responsable Scientifique

 

Pr Alexandra DURR

Responsable Médicale

 

Dr Sylvie FORLANI

Responsable Opérationnel

 

Yassaman GHASSAB

  • Secrétaire médicale
  • Accueil – Enregistrement des prélèvements

Ludmila JORNEA

  • Responsable technique
  • Culture cellulaire

Philippe MARTIN-HARDY

  • Correspondant H&S
  • Extraction ADN & ARN

Alice IBRAHIMA

  • Culture cellulaire
  • Extractions ADN & ARN

Démarche Qualité

Un des axes stratégiques de la banque est de remplir ses missions en suivant l’évolution du cadre global d’activités des biobanques. Ce cadre s’est hautement professionnalisé durant les années 2000, suite à la définition par l’OCDE en 2001 des Centres de Ressources Biologiques (CRB). Les missions des CRB en tant que partenaires de la recherche nécessitent qu’ils répondent à plusieurs exigences, notamment celle d’assurance qualité des échantillons et services fournis.

La banque a donc répondu à cette évolution en mettant en place depuis 2008 un système de management de la qualité (SMQ) pour formaliser son assurance qualité. Le référentiel suivi a été la norme Française NF S96-900 « Qualité des Centres de Ressources Biologiques (CRB) – Système de management d’un CRB et qualité des ressources biologiques ». Cette norme, éditée par l’Afnor (association française de normalisation), inclut les principes généraux de la norme internationale ISO 9001 :2000, ainsi que les lignes directrices internationales de l’OCDE sur les pratiques de bonne gestion des CRB.

Le SMQ de la banque est certifié depuis 2009 selon la norme NF S96-900 (Certificat Afnor n° 2009/36009). Un audit annuel est réalisé par un organisme certificateur pour évaluer son efficacité.

 

Cartographie des processus du SMQ